25 juin 2017

ClimaTic Tac – Stratégie et Collaboration pour le Climat

Stratégie et Collaboration pour le Climat
Un jeu pour jouer ensemble et pour l’avenir, nous lier !

Le changement climatique est l’affaire de tous. ClimaTicTac est un jeu de société stratégique et collaboratif sur le changement climatique crée par des chercheurs de l’IPSL (CNRS-CEA) et des médiateurs scientifiques de l’ASTS. Afin de pouvoir comprendre et agir, ce jeu favorise les valeurs d’empathie, d’équité, de coopération et de responsabilité.

Une vidéo, financée par La Diagonale Paris Saclay dans le cadre de ces Projets phares dont ClimaTic-tac a été lauréat en 2017, présente sa médiation scientifique et ses apports pédagogiques dans le cadre scolaire. Une centaine d’interventions ont déjà été réalisées par nos médiateurs scientifiques en collèges et lycées d’Ile-de-France et tous les collèges de Paris et du Val-de-Marne en seront bientôt pourvus, les enseignants le plébiscite !

En savoir plus ? Contactez-nous : le_lien@asts.asso.fr ou valerie.lilette@asts.asso.fr

 

ClimaTic Tactic est un jeu de société stratégique et collaboratif sur le changement climatique crée par l’IPSL (CNRS-CEA) et l’ASTS

Le Jeu

  • A partir de 10 ans
  • Pour les familles
  • Scolaires, pour les classes, dès la 5è.
  • Temps de jeu de 1h15 à 1h30
  • 4 à 5 joueurs

 

L’édition Famille

  • Le plateau de jeu et le
    nécessaire pour jouer
  • Le livre de règles
  • Le livret pour aller plus loin

L’édition Scolaire

  • Le plateau de jeu et le nécessaire pour jouer
  • Le livre de règles
  • Le livret pour aller plus loin
  • Le guide de médiation – « Mener le jeu »

Le jeu peut être utilisé dans le cadre des EPI (Enseignements Pratiques Interdisciplinaires) il aborde des disciplines diverses : Géographie, SVT, Physique, Chimie, Histoire, Français, Anglais (pour la version ClimaTic Tok).

L’édition Médiation Scolaire

  • Le plateau de jeu et le nécessaire pour jouer
  • Le livre de règles
  • Le livret pour aller plus loin
  • Le guide de médiation « Mener le jeu »
  • Une séance de deux heures 1h15 de jeu et 45mn de débat

Le jeu peut être utilisé dans le cadre des EPI (Enseignements Pratiques Interdisciplinaires) il aborde des disciplines diverses : Géographie, SVT, Physique, Chimie, Histoire, Français, Anglais (pour la version ClimaTic Tok). Nos médiateurs organise des séances qui mixent temps de jeu (1ère partie) et débats à partir des événements qui sont apparus au cours de la première partie. Les débats sont construits de manière réactive par rapport au jeu des élèves.

Pourquoi un jeu sur le changement climatique ?

Par Valérie Masson-Delmotte

Chercheur CEA au Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement de l’Institut Pierre Simon Laplace
Co-présidente du GIEC pour le groupe de travail sur les bases physiques du changement climatique

Quel est le constat scientifique ?

L’influence humaine sur le climat de notre planète est clairement établie par la communauté scientifique. Nos rejets de gaz à effet de serre modifient le climat : l’accumulation de gaz à effet de serre dans l’atmosphère piège de l’énergie, qui s’emmagasine dans les océans, réchauffe les sols et l’air, renforce l’intensité des vagues de chaleur et des pluies torrentielles, fait fondre les glaces, et cause la montée du niveau des mers, ce qui augmente le risque de submersion pour les régions côtières. L’évolution observée du climat des dernières décennies a déjà eu des effets dans tous les océans, sur les milieux naturels et sur les activités humaines de tous les continents. L’inertie du changement climatique est considérable.

Pour limiter l’ampleur du réchauffement d’ici à la fin du siècle, nous disposons d’un ensemble de solutions pour réduire activement les rejets de gaz à effet de serre. Sans le déploiement ambitieux de ces solutions, le risque de conséquences graves et irréversibles sera très élevé d’ici à 2100, et hétérogène selon les régions. Différentes stratégies d’adaptation peuvent permettre de réduire les risques, mais leur efficacité n’est pas illimitée.

Nous sommes donc tous engagés dans une course contre la montre pour éviter d’être piégés par les risques d’un réchauffement non maîtrisé.

Quels sont les enjeux de citoyenneté ?

Face aux menaces du changement climatique, il est essentiel de permettre aux jeunes générations de se projeter dans l’avenir en tirant parti des ressources que constituent les connaissances scientifiques qui ont été mobilisées pour construire le jeu.

Le format collectif du jeu permet d’éviter tout fatalisme ou culpabilisation. Le jeu est construit sur des allers et retours permanents entre l’échelle locale, matérialisée par des villes situées dans différentes zones climatiques, y compris les migrations entre ces villes, et l’échelle globale, pertinente pour la trajectoire du climat planétaire.

Les joueurs sont acteurs de leurs choix, débattent et choisissent d’actionner un ensemble de leviers d’action pour l’adaptation et/ou pour réduire les rejets de gaz à effet de serre. Ils doivent faire face à des défis et des évènements surprenants qui matérialisent la variabilité du climat. Ils partagent ainsi des péripéties drôles et tissent à chaque partie un destin commun différent. Le jeu est ainsi une opportunité de réflexion sur le temps long, en se projetant sur plusieurs générations : chaque tour de jeu correspond à une décennie, et les dix tours de jeu d’une partie permettent ainsi d’explorer les conséquences des choix des jours sur un siècle. A partir des aléas et des choix des joueurs, chaque partie construit un résultat différent, enrichi par le retour d’expérience des parties précédentes.

Inspiré par l’Accord de Paris sur le climat, ce jeu est une initiation à la réflexion stratégique, qui permet de comprendre les implications à long terme d’actions immédiates. Il est aussi une initiation à l’empathie, l’équité et à la coopération : les différentes villes du monde n’ont pas le même niveau de vulnérabilité, et ne sont pas soumises aux mêmes risques ; les solutions pour l’adaptation n’y sont pas les mêmes. Sans coopération pour maîtriser les rejets de gaz à effet de serre, les joueurs sont collectivement perdants et découvrent les conséquences en cascade des risques climatiques. Ils peuvent réussir à limiter les risques du changement climatique, lorsqu’ils mettent ensemble en place une stratégie habile :

c’est là tout le défi de ce jeu.

Valérie Masson-Delmotte